Combattre ses voleurs de temps

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, je ne fais pas allusion à vos enfants même si, je vous l'accorde, leurs : "maman regarde", "maman il est où mon dragon ?", "maman j'ai faim !" y ressemblent ! Vous savez pourtant clairement déterminer vos priorités, combattre la procrastination, exterminer vos parasites mais malgré cela votre temps file entre vos doigts ? Vous êtes victime des voleurs de temps !


Alors c'est quoi un voleur de temps ? Ce sont toutes les actions qui nous prennent du temps mais qui ne servent aucun but précis à part peut-être celui de nous le nous voler...et avec notre consentement en plus. Ils nous font perdre un temps considérable et nous ne faisons pas trop d’efforts pour les éviter. Pour lutter efficacement contre ces voleurs de temps, commençons par les identifier. Certains sont évidents car très chronophages. D’autres, par contre, sont plus subtils et passent inaperçus : ils dérobent quelques minutes par-ci par là et à la fin de la semaine le butin dérobé se compte en heures ! Les connaître et les détecter est donc la première étape pour les appréhender avant de les neutraliser.

Voici donc en exclusivité le top 10 des suspects les plus connus :

- le manque d'ordre et de classement : un bureau en pagaille, des dossiers pas rangés etc, on perd alors un temps fou à rechercher un document, un mail important, etc.,

- les notifications de nos applications : notre téléphone sonne sans cesse : alertes infos, notifications réseaux sociaux, messages whatsapp and co, sms, appels entrants, etc., etc.,

- les jeux pour ordinateur et smartphone,

- les réseaux sociaux en tout genre,

- séries : au début on se dit "je regarde un épisode d'une saison" et au final c'est la saison entière qui y est passée !

- les sollicitations d'autrui : bavardages, appels téléphoniques qui durent 1 heure plutôt que 15 minutes (mais ça faisait tellement longtemps qu'on n'avait pas eu notre copine Sophie au bout du fil !!), les disputes,

- la réunionite : les réunions trop longues, trop fréquentes,

- le temps de transport : mais vous allez me dire: "il est incompressible, il faut bien que je puisse aller au bureau !",

- la fatigue

- et le stress.


Maintenant que nous avons identifié nos voleurs de temps, combattons-les ! Je vous propose ici un outil simple d'utilisation, que j'utilise souvent en séance de coaching sur la thématique de l'organisation : pour chaque voleur de temps identifié faites la gymnastique suivante :"Pour cesser de faire ceci ... je vais faire cela ..." puis remplissez le tableau :

BONUS : astuces pour combattre les plus célèbres voleurs de temps


- le manque d'ordre et de classement : rangez sans forcément devenir un(e) maniaque du rangement, mais si vous savez exactement où se trouve tel dossier, vous récupérerez de nombreuses minutes en fin de journée,

- les notifications de nos applications : coupez les ! ou définissez les plus prioritaires afin de rester concentré(e) sur votre tâche et être plus efficace,

- les jeux pour ordinateur et smartphone, les réseaux sociaux : accordez-vous un temps dédié pour les consulter, lors de vos pauses, par exemple 10 min toutes les 2h. Et pour ne pas se laisser piéger, mettez une alarme.

- séries : disciplinez-vous et limitez-vous un peu, en terme d'horaire et de nombre d'heures passées dessus, le contrôle parental est aussi efficace pour les adultes !

- les sollicitations d'autrui : apprenez à dire non, ou à les reporter lors de vos temps de transport par exemple,

- la réunionite : priorisez et demandez-vous si votre présence à toutes ces réunions est vraiment indispensable ? Si vous en êtes l'organisateur n'hésitez pas à mettre votre montre sur la table et à annoncer clairement l'heure de fin en début de réunions,

- le temps de transport : utilisez-le pour lire, vous reposer, écouter de la musique, des podcast, ou flâner sur les réseaux sociaux, appeler votre copine Sophie, etc.

- la fatigue : et si vous vous couchiez un peu plus tôt le soir plutôt que d'enchaîner les épisodes de votre série favorite ? et si vous appreniez à respecter votre rythme, à faire des micro-siestes ?

- et le stress : il est peut-être temps d'apprendre à vous relaxer, de profiter de votre temps de transport pour souffler, ne rien faire ou vous faire plaisir ?


Si vous avez aimé cet article partagez-le et si vous avez des questions n'hésitez pas à me contacter.


39 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout